Comment traiter et prévenir les puces et les tiques chez le chien et le chat ?

 

L’été approche à grand pas, et les promenades avec votre animal ou vos animaux seront de plus en plus fréquente. Et que ce soit en agglomération, dans un sous-bois, ou même dans une forêt, il y a l’un des plus grand fléau qui puisse toucher un animal, les puces et les tiques. Même si c’est l’une des plus grandes causes de maladies chez les animaux, elles sont aussi violentes pour l’homme. Alors voici quelques astuces pour traiter et prévenir afin de garder vos animaux dans un endroit sain.

 

Comment les repérer ?

 

Si votre chien se gratte frénétiquement, qu'il se roule sur le sol en se tortillant, il est certainement l'hôte de parasites comme les puces et les tiques. Pouvant transmettre des maladies aussi bien à l'homme qu'à l'animal, ces petites bestioles doivent être éliminées.

 

Les puces sont des insectes piqueurs/suceurs qui se nourrissent du sang des animaux domestiques. Elles sont capables de pondre chacune de 50 à 100 œufs par jour ! Dans la majorité des cas, c'est Ctenocephalides felis, la puce du chat, qui s'installe sur nos toutous. Cette espèce est en effet la plus fréquente dans les zones tempérées et elle n'hésite pas à sauter du chat au chien en passant par tous les animaux à sa portée y compris l'homme. Quant à Ctenocephalides canis, la vraie puce du chien, elle n'est responsable que de 10 % des infestations, car bien moins répandue.

 

Concernant les tiques, les trois espèces dominantes dans notre pays sont : Dermacentor reticulatus, Ixodes ricinus et Rhipicephalus sanguineus. Cette dernière peut effectuer tout son cycle de vie en intérieur et donc constituer une source de contamination quasi permanente. Attention ! Les tiques sont vectrices de maladies qui peuvent avoir de graves conséquences aussi bien chez l'animal que chez l'homme.

 

Une prévention primordiale

 

Pour prévenir des tiques, il est nécessaire d'examiner le pelage de l'animal très souvent et de retirer le parasite le plus tôt possible grâce à une pince à tiques, que vous trouverez facilement et à bas prix chez Persotopia, pour éviter une éventuelle transmission de maladie. Le crochet à tiques est spécifique, il vous permettra par un mouvement rotatif de retirer la tête de la bête sans qu'elle ne reste dans la peau du chien.

 

Concernant les puces, les infestations sont souvent bien plus massives mais plus discrètes. Un chien qui se gratte très souvent doit alarmer le maître. Pour éviter qu'elles ne s'installent sur votre animal, un traitement préventif doit être mis en place tout au long de l'année. Colliers, sprays, pipettes seront alors vos meilleurs alliés pour prévenir leur apparition.

 

 

Une autre solution consiste à faire prendre un traitement oral à votre toutou ou à votre matou. Sous forme de comprimés, de pâtes ou même plus récemment de gommes à mâcher, le traitement oral est le plus efficace et le moins contraignant de tous.

 

En cas d'infestation avérée, n'oubliez pas de traiter tous vos autres animaux, car comme nous l'avons vu, puces et tiques s'attaquent à tous les animaux à sang chaud, humains y compris ! L'environnement de l'animal regorge d’œufs et de larves qui n'attendent que le moment propice de se développer. Lavez tous les coussins, paniers et couvertures en contact direct avec l'animal à une température de 60 °C. Si l'animal est dans une niche désinfectez-la.

 

Traitez les moquettes et les tapis et passez scrupuleusement l'aspirateur entre les lattes de vos parquets pour éliminer les œufs et les larves.

 

Si cela persiste que puis-je faire ?

 

En cas d'invasion massive, la seule solution consiste à quitter l'habitation 48h après avoir utilisé des diffuseurs de gaz insecticides (foggers). Très violents ces produits ne sont à utiliser qu'en dernier recours.

Mais ce sont des cas extrêmement rare ! Il est utile de le préciser !